Le choix de la saison


16 Jun
16Jun

Tout carpiste qui se respect sait pertinemment que l'on ne pêche pas de la même façon en hiver et en été, en automne et au printemps. Il faut faire preuve d'adaptabilité tout au long de l'année et savoir se réinventer au gré de la météo. 


Le printemps est synonyme de reprise d'activité pour les carpes après une baisse franche durant l'hiver (surtout si ce dernier a été froid). Au début du printemps, il convient d'y aller doucement sur l'amorçage car les carpes suivent encore une alimentation "allégée" mais croissante avec l'arrivée de la fraie au mois de mai-juin. A cette période, la localisation est au coeur d'une pêche réussie. Une fois localisée, vous pouvez utiliser des appâts bien visibles de type pop-up, wafter coloré et potentiellement boosté. Cette approche est encore plus efficace avec l'usage de petits sachets solubles qui entourent l'esche pour augmenter l'attractivité sans pour autant gaver le poisson. 

L'été, les carpes sont relativement actives (surtout la nuit) et se déplacent sur des distances importantes. A cette époque de l'année, la nourriture naturelle est abondante et il convient d'utiliser des produits hauts de gamme au risque de voir ses appâts boudés par les poissons. A cette période de l'année, il faut également tenir compte de l'activité des "indésirables" tels que les poissons-chats, les écrevisses etc... La nature est assez cruelle avec nos appâts. Il faut alors s'orienter vers des produits renforcés comme en proposent Tom Baits. Il faut également avoir la main lourde de façon à ce que, lorsque les carpes arrivent sur la zone amorcée, il reste encore des appâts au fond de l'eau. 

L' été c'est également la bonne saison pour les pêches rapides, à vue en mode "stalking". Utiliser des petits appâts bien visibles tels que des dumbell ou de petites pop-up peut franchement faire la différence. 

L'automne sonne comme la saison phare du carpiste. Les carpes s'alimentent copieusement pour réaliser des réserves avant l'hiver. Il ne faut pas hésiter à amorcer lourdement à cette époque avec des produits de bonne qualité. Un amorçage lourd entourant votre bonhomme de neige est une stratégie franchement gagnante. La météo étant un paramètre important à cette saison, restez attentifs aux changements brutaux, aux chutes de températures, aux redoux ainsi qu'au vent. 

L'hiver est la période de l'année où la pêche est généralement la plus compliquée. Les carpes sont dans une léthargie avancée et s'alimentent autant qu'elles se déplacent: quasiment pas! Il faut donc être patient, courageux et déterminé pour sortir une carpe sous les flocons de neige. Une approche minimaliste est alors de mise. Des appâts broyés en microquantités est une technique plutôt fonctionnelle pour tirer son épingle du jeux à cette époque de l'année. L'usage de farines peut faire la différence.


En résumé, il faut adapter son approche à la saison et ne surtout pas tomber dans une routine sous peine de réaliser des pêches moyennes. Prenez bien en compte l'activité des carpes, laissez-les vous guider vers elles et vous indiquer leur niveau d'activité qui est corrélé à leur appétit. 

Pour tous conseils, n'hésitez pas à contactez l'un de nos ambassadeurs qui sauront vous conseiller. 


L'équipe Carpiste Artisanal Français

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.