Stratégie mise en place


15 Jan
15Jan

Réussir sa partie de pêche, c'est comme gagner une bataille: il faut un plan structuré, logique et efficace. C'est la seule méthode pour optimiser sa pêche et sortir un maximum de poissons. 

Il y a différents points à prendre en compte lorsqu'il faut mettre en place sa stratégie de pêche. Le premier est le choix du poste. Ce choix conditionne 80% de vos chances de réussites. Un mauvais montage au bon endroit a plus de chances de prendre du poisson que le meilleur appât au mauvais endroit. Choisissez non pas votre poste parce qu'il est proche du parking mais parce que vous avez pu y observer des poissons, des caractéristiques intéressantes (herbier, source d'eau, arbre immergé etc...). Réfléchissez également aux opportunités qu'il offre en fonction de l'évolution de la session: zone à l'ombre s'il fait chaud, zone ensoleillée s'il fait froid, partie centrale du plan d'eau, zone d'interception des poissons etc... 


Une fois que vous avez choisi votre poste, il faut réfléchir à l'emplacement de vos cannes... Chaque canne doit avoir un rôle précis dans votre stratégie et ne doit pas être déposée aléatoirement devant vous. Il ne suffit pas non plus de viser certaines caractéristiques pour réussir sa pêche car il ne faut pas oublier que les fils dans l'eau peuvent effrayer les carpes et que par conséquent, l'effet "toile d'araignée" est à éviter. Tenez compte également des obstacles environnants car l'objectif de la pêche n'est pas de faire des départs mais de sortir des poissons. Il est donc peu rusé de provoquer un départ que l'on va obligatoirement perdre à cause d'obstacles trop importants placés entre le poisson et l'épuisette. 

Une fois que vous avez réalisé ces étapes, il vient le choix de choisir la stratégie d'amorçage qui a pour but de définir la façon dont les carpes vont s'alimenter. Il convient de bien choisir la forme géométrique de l'amorçage (tache rapprochées, axe en croix, chemin d'amorçage pour faire une barrière par exemple, amorçage peu dense et étalé etc..). Il faut aussi bien réfléchir aux quantités à amorcer: si vous en mettez trop, vous risquez de diluer votre esche au milieu d'une trop grande quantité d'appât et risquez de retarder le départ (ou pire de ne pas en avoir du tout). A l'inverse, trop peu d'amorçage peut conduire à ce que les carpes ne détectent pas votre coup ou bien que vous ne les reteniez pas suffisamment longtemps sur votre coup. Il faut enfin bien choisir la nature de l'amorçage en fonction de l'effet recherché et de la faune environnante. Il faut savoir que les graines sont très instantanées et attractives mais ont le défaut d'attirer également les indésirables. Les billes seules sont très sélectives et permettent de cibler les beaux poissons mais elles peuvent parfois prendre du temps à mettre en appétit les carpes qui ne les assimilent pas directement comme une source de nourriture. 


Ensuite, il faut bien réfléchir à son montage et à son esche: un montage pop-up doit être accompagné d'une pop up et tenter de jouer sur la vue de la carpe et sur sa curiosité. Un montage pour le fond sera adapté pour fondre l'esche au milieu de l'amorçage et éviter de générer de la suspicion chez les poissons éduqués. Une combinaison des deux (bonhomme de neige) est souvent un bon compromis pour déjouer la méfiance des carpes tout en gardant une haute attractivité. 


Enfin, c'est le déroulé de la pêche qui va déterminer le succès ou non de votre partie de pêche: réamorcer au mauvais moment est gage d'échec. Pêcher au mauvais endroit pendant les heures chaudes et inversement aux heures froides est également source de capots. Ne relancez pas vos cannes en vous réveillant à 7h du matin après une nuit infructueuse, il vaut mieux attendre 11h. Il peut cependant être judicieux d'effectuer un mini-amorçage de rappel (avec 3 billes par exemple) pour faire un tout petit peu de bruit et attirer la curiosité des poissons sur le coup. 


Ce sujet est très vaste et nécessiterait un livre entier pour répondre à toutes les interrogations qu'il soulève. Nous avons regroupé ici l'essentiel des points à aborder sans aller très profondément. Nos ambassadeurs sont à votre disposition pour vous conseiller et vous donner leur avis sur la question. 


L'équipe CAF

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.